Nous sommes tous consanguins (en un seul mot)

Et certains le sont plus que d’autres…

Petit rappel de notre inévitable consanguinité.

Nous avons tous 2 parents, 4 grands parents etc… cela suit une progression en puissance 2

10 générations d’ancêtres représentent 1024 personnes, qui peuvent éventuellement être toutes différentes.

20 générations d’ancêtres représentent plus d’un million de personnes.

30 générations d’ancêtres représentent plus d’un milliard de personnes.

30 générations au-dessus de nous, vivants au début du 21ème siècle, cela nous mène vers le 13ème siècle. Il y a peu de chance de connaître nominativement ce milliard d’ancêtres potentiels.  Et il faut surtout comparer ce milliard d’ancêtres avec la population mondiale (on estime que la population mondiale a atteint le milliard d’habitants au début du 19ème siècle), voire avec  la population française du 13ème siècle (15 à 20 millions d’habitants,  la France est alors le pays le plus peuplé d’Europe, et le restera jusqu’au début du 19ème siècle).

Un milliard d’ancêtres potentiels pour une population de 15 à 20 millions de personnes !

Simplement nos ancêtres se sont mariés, au fil des générations, avec des personnes qui étaient leurs cousins/cousines à des degrés plus ou moins proches. Ce qui fait que nous descendons plusieurs fois des mêmes ancêtres.

Un petit exemple de consanguinité  un mariage en 1814 au Mans dans la Sarthe :

Michel Pierre BARBEU DUBOURG DUROCHER épouse Agathe BARBEU DUBOURG, et ils auront un fils nommé Alfred.

Ci-après on peut voir les signatures de la mariée, du marié et de la mère du marié:

Archives de la Sarthe Cote 5Mi 191_176-177

L’époux est fils de Pierre MICHEL BARBEU DUBOURG DUROCHER et de Julienne BARBEU BUBOURG.

L’épouse est fille d ‘Antoine Georges Vincent BARBEU DUBOURG et d’Agathe Françoise GARNIER.

En terme de consanguinité les époux de 1814 sont cousins germains (Julienne et Antoine Georges Vincent sont soeur et frère).

Et les parents de l’époux qui se sont mariés en 1788 étaient également cousins germains.

Si l’on regarde les ancêtres d’Alfred BARBEU DUBOURG DUROCHER, né en 1815 et décédé en 1871, au lieu d’avoir 8 couples différents d’arrière-arrière-grands parents il n’en a que 5. Il descend à cette génération 3 fois d’un couple BARBEU DUBOURG x DUTERTRE, et 2 fois d’un couple MORIN x RICHARD.

Il vous reste à calculer l’incidence de cette consanguinité sur le nombre réel d’ancêtres d’ Alfred BARBEU DUBOURG DUROCHER, 30 générations avant !

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s